Behar – 11 Iyar 5776

Le mot du Rav

Nous allons cette semaine lire la paracha de Behar qui est également une paracha riche en mitsvot. Elle débute par la mitsva de la shmita en la reliant à l’évènement du har Sinaï. Beaucoup de rahamim s’interrogent quant à la corrélation de ces deux sujets. Parmi les nombreuses explications qui existent, nous pouvons retenir que dans la mitsva de la shmita, la Torah nous invite à progresser dans la emouna, la confiance en HaChem.

Le problème de la parnassa est pour tout le monde (sans exception) une préoccupation majeure. Il ne s’agit pas seulement de notre subsistance au quotidien mais l’homme voudrait être rassuré quant à son avenir économique. Il n’y a pas de moment clé du calendrier ou de prière importante sans que soit mentionnée la parnassa. Le devoir du juif consiste à se reposer sur HaChem de façon totale. Lorsque la terre est laissée à « l’abandon » pendant une année entière ce sont plusieurs récoltes et années qui sont mises en danger. Mais cette mitsva permettra au peuple juif de se resituer par rapport à la berakha qui vient d’HaChem et, uniquement de Lui.

Les Bnei Israël au pied du Mont Sinaï ont proféré leur engagement en disant naasse venishma, c’est ce principe qu’ils ont décidé d’accepter comme l’un des fondements de toute la Torah qu’HaChem leur proposait et que nous nous apprêtons à recevoir à nouveau dans quelques semaines.

Puissions nous tous être à la hauteur de cette emouna et nous préparer convenablement à recevoir la Torah à Shavouot.

Shabbat shalom

Rav Yakov SITRUK

Horaires des Tefiloth

Vendredi 20 Mai
18:58 – Entrée de Shabbath / Lecture de Shir Hashirim
19:20 – Minh’a / Arvith
Samedi 21 Mai
08:15 – Shah’arith (ptih’a) / Kiddoush
18:15 – Minh’a / Séouda shlishith / Shiour
20:14 – Fin du shabbat / Arvith
20:57 – Fin du shabbat rabénou tam
Semaine
07:30 – Shah’arith (ptih’a)

Annonces

FLASH : Vente d’une mitsva !
Le Levouch a écrit qu’à Shavouot, on a l’habitude de fleurir les synagogues et les maisons pour rappeler la joie de la Torah et la végétation qui abondait autour du mont Sinaï.
Offrez vous cette mitsva de fleurir la synagogue d’Alef Ledoroth (PAF 1000 sh) !
Kiddoush
Nous remercions notre ami Jacky BENSSOUSSAN pour le kiddoush de la semaine dernière pour le mérite de ses enfants.
Les prochaines dates religieuses
Lag BaOmer : jeudi 26 mai
Shavouot : dimanche 12 juin
Recherche collecteur de tsedaka
Description du poste :
Dépôt et collecte des boîtes de Tsedaka
Comptage et conditionnement des pièces/billets contenus dans les boîtes de Tsedaka selon les instructions bancaires
Phoning/mailing et e-mailing/face-à-face
Prospecter les nouveaux donateurs à fidéliser
Création et gestion de la base de données des donateurs et prospects
Mise en place de moyens de paiement (sur instructions du représentant de l’association)
Promouvoir la charité sous toutes ses formes
Profil du candidat :
Probité, intégrité, rigueur (références professionnelles et morales exigées)
Excellente maîtrise des lois toraïques et talmudiques de la Tsedaka
Aisance relationnelle, dynamisme, tact
Bonne élocution et bonne présentation
Motorisé
Lieu : tout Israël
Rémunération intéressante
Contact : David BENICHAI : tel 054 700 7401 – email : benichaidavid@yahoo.fr
SHAVOUOT 5776 avec Alef Ledoroth – 12 juin 2016
Vous êtes seul(e) ou en groupe, touriste, d’une autre ville et vous ne savez où prendre votre repas de Shavouot,
Alef Ledoroth vous propose un repas traiteur* (PAF 120sh) et/ou un petit-déjeuner (PAF 50sh)
Vous pourrez ainsi rester dans ses locaux jusqu’à la nuit d’étude dirigée par Rav Yakov SITRUK.
Date limite de réservation et de paiement : mercredi 8 juin 2016 à 15h. Seul le paiement confirme votre réservation
*Sous réserve d’un nombre de réservation minimum de 10 personnes.
Lieu : ALEF LEDOROTH – King David 10, Jerusalem
Contact : tel : 053 708 58 33 – email : alefledoroth@gmail.com

Carnet

Nous souhaitons un grand Mazal tov à notre ami et pilier de notre Communauté David BENICHAI ainsi qu’à toute sa famille pour la naissance d’un fils chez Michael et Yona.

Dvar Torah

1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1+1=1

Le résultat de l’addition ci-dessus est surprenant direz vous.
Il ne l’est pourtant pas si nous lions la paracha Qedoshim au fait que nous sommes entrés dans le mois de Iyar.

Si vous avez pris le temps de compter le nombre de chiffre « 1 », vous aurez noté qu’il y en a 13. 13, comme la valeur numérique du nom divin, 13 comme l’addition des 12 tribus au converti dont il a été question dans la paracha précitée. Bien qu’ayant un statut et une filiation différents dans la Torah le converti est lui aussi soumis à l’observance des lois relatives à Pessah et à celles définies dans la dite paracha. Le Guer Tsedek est uni aux Bnei Israel dans toutes les fêtes religieuses.

Alors que pendant le mois de Nissan, nous avons célébré des fêtes qui nous ont nécessairement réunis autour d’une table, d’un récit, d’un destin commun, le mois d’Iyar ne contient aucune fête religieuse.

Il y a pourtant lieu de rappeler que toutes les lettres de l’alef-beth correspondent à mois. S’agissant du mois d’Iyar, la lettre correspondante est la lettre vav (ו). Cette lettre représente l’union.

La question est donc de savoir ce qui unit le Am Israel durant cette période mensuelle…

Bien qu’elle ne constitue pas une fête invutée par la Torah, la commémoration de Yom Hatsamaout nous donne la possibilité d’être unis tout en étant différents. En effet, plusieurs options existent :
dire le hallel avec la bénédiction,
dire le hallel sans bénédiction,
ne pas réciter pas le hallel et organiser le fameux al haesh traditionnel et enfin,
déplorer la création de l’Etat d’Israël


Quoiqu’il en soit, tous les juifs sont unis car ils se sont tous sentis concernés et amenés à se positionner par rapport à cet événement extra-ordinaire qu’est le retour des juifs sur leur terre, dans le pays de tous les juifs.

Etre unis tout en étant différents, là se trouve notre défi.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *