Behoukotai – 18 Iyar 5776

Le mot du Rav

La parasha de Behoukotaï nous parle de la Beraha ainsi que son contraire. Elle nous confronte à un choix considérant que notre comportement sera décisif. Cela veut-il dire que la relation de cause à effet devient immédiate et direct. Il s’avère pourtant que nous ne constatons ce principe ni dans un sens ni dans l’autre dans notre quotidien? L’idée serait selon nos maîtres que l’homme a la possibilité de déterminer si sa vie est liée aux forces qui viennent des mondes supérieurs (illimitées, abondantes, sans calcul – en bref la beraha) ou au contraire si elle subit l’influence du monde dans lequel nous vivons ou tout est calculé, compté, dépendant des agissements et événements – bref le contraire de la beraha. Tel est le choix de l’homme quand aux perspectives que la Torah lui offre. Se rapprocher de HaShemn c’est décider de dépendre directement et exclusivement du « système » selon lequel il avait décidé de créer le monde. Monde lequel il nous propose de « marcher ». אם בחוקותי תלכו…

Shabbat shalom

Rav Yakov SITRUK

Horaires des Tefiloth

Vendredi 27 Mai
19:02 – Entrée de Shabbath / Lecture de Shir Hashirim
19:20 – Minh’a / Arvith
Samedi 28 Mai
08:15 – Shah’arith (ptih’a) / Kiddoush
18:15 – Minh’a / Séouda shlishith / Shiour
20:19 – Fin du shabbat / Arvith
21:02 – Fin du shabbat rabénou tam
Semaine
07:30 – Shah’arith (ptih’a)

Moments communautaires

Voici quelques photos du grand barbecue organisé en l’honneur de la hiloula de Rabbi Shimon Bar Yohai ce mercredi 25 mai 2016 à Alef Ledoroth.

Ce fut une grande réussite ! Les membres de la communauté ont passé un moment festif et chaleureux, tout en dégustant des grillades savoureuses et copieuses. La soirée a été animée par notre célèbre fidèle Guy Mardel, lequel nous a enchanté avec les tubes des années 60′-70′.

Un grand Hazak à Guila Sitruk et à tous ceux qui lui ont apporté leur aide !

Annonces

FLASH : Vente d’une mitsva !
Le Levouch a écrit qu’à Shavouot, on a l’habitude de fleurir les synagogues et les maisons pour rappeler la joie de la Torah et la végétation qui abondait autour du mont Sinaï.
Offrez vous cette mitsva de fleurir la synagogue d’Alef Ledoroth (PAF 1000 sh) !
Kiddoush
Cette semaine le kiddoush est offerte par la famille Zeltzer.
Les prochaines dates religieuses
Yom Yeroushalayim : dimanche 5 juin
Roch Hodech Sivan : mardi 7 juin
Shavouot : dimanche 12 juin
Recherche collecteur de tsedaka
Description du poste :
Dépôt et collecte des boîtes de Tsedaka
Comptage et conditionnement des pièces/billets contenus dans les boîtes de Tsedaka selon les instructions bancaires
Phoning/mailing et e-mailing/face-à-face
Prospecter les nouveaux donateurs à fidéliser
Création et gestion de la base de données des donateurs et prospects
Mise en place de moyens de paiement (sur instructions du représentant de l’association)
Promouvoir la charité sous toutes ses formes
Profil du candidat :
Probité, intégrité, rigueur (références professionnelles et morales exigées)
Excellente maîtrise des lois toraïques et talmudiques de la Tsedaka
Aisance relationnelle, dynamisme, tact
Bonne élocution et bonne présentation
Motorisé
Lieu : tout Israël
Rémunération intéressante
Contact : David BENICHAI : tel 054 700 7401 – email : benichaidavid@yahoo.fr
SHAVOUOT 5776 avec Alef Ledoroth – 12 juin 2016
Vous êtes seul(e) ou en groupe, touriste, d’une autre ville et vous ne savez où prendre votre repas de Shavouot,
Alef Ledoroth vous propose un repas traiteur* (PAF 120sh) et/ou un petit-déjeuner (PAF 50sh)
Vous pourrez ainsi rester dans ses locaux jusqu’à la nuit d’étude dirigée par Rav Yakov SITRUK.
Date limite de réservation et de paiement : mercredi 8 juin 2016 à 15h. Seul le paiement confirme votre réservation
*Sous réserve d’un nombre de réservation minimum de 10 personnes.
Lieu : ALEF LEDOROTH – King David 10, Jerusalem
Contact : tel : 053 708 58 33 – email : alefledoroth@gmail.com

Carnet

Mazel tov aux familles Bénacin et Abitbol pour le mariage de Tiffany et Andreas.

Dvar Torah

Impatience, mensonge et orgueil : un cocktail fatal !

L’impatience est le fait de vouloir profiter immédiatement de chaque chose. Or, une action faite en dehors de son temps devient une avera. Ainsi, manger à Kippour constitue une avera alors que pendant Shabbat, elle représente une mitsva.

Le mensonge mène à la destruction, tel que l’illustre le Midrach suivant, relatif au Déluge : « ‘Deux à deux, [les animaux] vinrent vers Noa’h dans l’arche, mâles et femelles’ (Béréchit 7, 9) – le mensonge se présenta alors et pria Noa’h de le laisser entrer dans l’arche.
Ce dernier lui dit : ‘Tu ne peux entrer car tu n’as pas de compagnon.’ Le mensonge s’en alla, et sur sa route, il croisa la destruction.
Celle-ci lui demanda : ‘D’où viens-tu ?’
Le mensonge répondit : ‘Je reviens de chez Noa’h. Je lui ai demandé d’entrer dans l’arche, mais il me l’a refusé. Il m’a annoncé que je ne pourrais prendre place dans l’arche qu’avec un compagnon. Si tu le souhaites, nous pourrions nous allier tous les deux.’
La destruction répondit : ‘Et que me donneras-tu en échange ?’
Le mensonge dit : ‘Je suis prêt à te céder tous mes gains futurs !
C’est ainsi que tous deux conclurent un pacte, dont les termes étaient que tout ce que le mensonge gagnerait, la destruction le prendrait. Ils purent ainsi pénétrer dans l’arche. Lorsqu’ils sortirent de l’arche après le déluge, le mensonge s’en alla produire des gains, et chaque nouveau profit, la destruction le prenait.
Un jour, le mensonge alla trouver la destruction et lui demanda : ‘Où sont tous les biens que je t’ai confiés ?’
Elle lui répondit : ‘Est-ce donc en vain que nous avons conclu l’accord que tout ce que tu gagnerais, je le prendrai ?’
Le mensonge ne sut que répondre.» (Midrach Cho’her Tov).

Surtout, la Torah nous enjoint de nous distancer considérablement du mensonge, comme il est écrit : « Éloigne-toi du mensonge ». Elle n’emploie un terme d’éloignement pour aucune autre mitsva, ce qui prouve la gravité de cette faute et l’importance de s’écarter d’une infime éventualité de tromperie.

Quant à l’orgueilleux, il est dit de lui qu’il dégoûte HaShem, celui-ci ne peut se maintenir en la présence du premier. Or, qui peut exister sans HaShem ? A l’inverse, il est mentionné qu' »à l’image de l’eau qui tend à s’écouler vers le niveau le plus bas, la Torah est attirée par les personnes humbles » (‘Hanina ben Idi – Guémara Taanit 7a).

Les mitvot réalisées avec précision par un impatient, un menteur ou un orgueilleux ont-elles la même valeur que celles accomplies par une personne ayant travaillé ses middot ? Il y a lieu d’affirmer que les mitvot ne prennent toute leur dimension que dans le cadre du derekh erets. Ainsi, une personne qui ne travaillerait pas ses middot verrait la valeur de ses mitsvot amoindrie voire, annulée.

Par exemple, quid de la réalité d’une mitsva alors qu’une personne l’exécute avec précipitation afin de contenter son orgueil et qui n’hésite pas à mentir pour arriver à ses fins ? Oïe vavoy, direz vous !

Les mauvaises middot ne pourront concourir à notre perte et celle de nos mitsvot que si, et seulement si, nous effectuons avec force et constance un travail sur nous-même.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *